Les coups de coeur de la vingtième !

Depuis 2001, nombreux sont les films qui nous ont marqués, qui nous ont émus ou révoltés et qui nous ont permis d’aller à la découverte des autres, de découvrir et de partager les essences insulaires si diverses. Vingt ans de coups de cœur, panorama de films sélectionnés par dix personnes ayant participé à la construction et à l’évolution du Fifig depuis ses débuts.

Découvrez les films « coups de coeur » de François Baron, Gilles Elie-dit-Cosaque, Yvette Escoffier, Magali Jossien, Salomé Le Liboux, Gilbert Nexer, César et Marie-Clémence Paes, Jo le Port et Mylène Stéphant.

Mercredi 18 août à 11h30 ~ Cinéma des Familles

Documentaire

Belle-Île-en-Mer, chronique
d’un bagne d’enfants

Jusqu’à avant la Seconde Guerre mondiale, la colonie pénitentiaire de Belle-Île-en-Mer était la seule institution publique de Bretagne. Ce centre a fait couler beaucoup d’encre : Belle-Île ou la légende noire. Le caractère insulaire, la vétusté et l’austérité des bâtiments, la tradition disciplinaire de la marine ajoutée à celle du régime pénitentiaire, confèrent à l’institution une mauvaise réputation de « bagne d’enfants ». Ce film fait le récit de la vie de l’établissement, de sa naissance à sa fermeture… en 1977, où il meurt d’un long conflit entre ses éducateurs « gauchistes » et un directeur nostalgique des vieilles méthodes de la pénitentiaire.

Réalisé par Pierrick Guinard
France – 1999 – 52’
Tourné à Belle-Île-en-Mer

Produit par 13 Productions
Français

Mercredi 18 août à 14h00 ~ Salle des fêtes

Documentaire

Mahaleo

En Malgache « Mahaleo » signifie libre, indépendant et autonome. Les sept musiciens de ce groupe mythique ont toujours refusé le show-business malgré trente ans de succès, et ont choisi de s’engager dans le développement de leur pays. Ces précurseurs du blues malgache sont aussi médecin, chirurgien, agriculteur, sociologue ou député… Les chansons des Mahaleo ont été le levain du soulèvement de 1972 qui a provoqué la chute du régime néo-colonial à Madagascar. Aujourd’hui elles continuent de bercer la vie des Malgaches.

Réalisé par César Paes et Raymond Rajaonarivelo
France – 2005 – 1h42
Tourné à Madagascar

Produit par Laterit productions
Français et malgache sous-titré français

Jeudi 19 août à 11h30 ~ Cinéma des Familles

Documentaire

Zétwal

Au milieu des années 70, dans une Martinique empêtrée dans des problèmes sociaux, un homme, Robert Saint-Rose, grand admirateur d’Aimé Césaire, met sur pied un projet insensé : être le premier français dans l’espace. Conviant responsables politiques, scientifiques, personnalités de l’époque, sans oublier, bien sûr, des proches de Robert Saint-Rose, Zétwal, retrace cette extraordinaire aventure. Et compose en fin de compte le portrait d’un homme, d’un rêve, d’une société.

Réalisé par Gilles Elie-Dit-Cosaque
France – 2008 – 52’
Tourné en Martinique

Produit par SaNoSi Productions et Gao Shan Pictures
Créole réunionnais sous-titré français

En présence de Gilles Elie-Dit-Cosaque 

Vendredi 20 août à 10h00 ~ Salle des fêtes

Documentaire

20 ans à Molène, jamais molénais

Molène, une île au large du Finistère. Paradis et enfer pour Philippe Richard, secrétaire de mairie qui s’y est installé depuis plus de vingt ans. Sur un territoire aussi restreint, les sentiments sont exacerbés et Philippe Richard dévoile les siens avec humour, tendresse et sincérité. Véronique Pondaven nous livre un portrait drôle et acide, chaleureux et caustique, d’un homme mais aussi d’une communauté pas comme les autres, théâtre de la solidarité, de la proximité insulaire et de la dépendance métropolitaine, un regard sur « les autres » que l’on aime et que l’on subit…

Réalisé par Véronique Pondaven
France – 2003 – 53’
Tourné en Molène

Produit par Myriad prod.
Français

En présence de Véronique Pondaven 

Samedi 21 août à 12h00 ~ Salle des fêtes

Documentaire

As Old as My Tongue
The Myth and Life of Bi Kidude

Bi Kidude est une légende vivante sur son île natale de Zanzibar. Elle a séduit les publics des quatre coins du monde qu’elle a parcouru jusqu’à sa mort en 2013. Son histoire est particulière et défie notre perception de l’âge et de la condition de la femme musulmane. Nous apercevons Bi Kidude à travers les portes ouvertes de son humble demeure, dans la rue, fumant, buvant et flirtant. À travers ce portrait singulier, As Old As My Tongue révèle, avec une bande-son réunissant cent ans de musique swahili, les contrastes dramatiques de la vie de cette icône de la musique.

Réalisé par Andy Jones
Angleterre et Tanzanie – 2006 – 1h06
Tourné en Zanzibar

Produit par Screen Station et Busara Promotions
Anglais et swahili sous-titrés français

Dimanche 22 août à 10h00 ~ Cinéma des Familles

Documentaire

Douvan jou ka levé (le jour se lèvera)

« Que veut dire « être Haïtien » aujourd’hui ? Comment surmonter cette stagnation à tous niveaux dans la société haïtienne ? Quelle est cette « maladie de l’âme » qui ronge mon peuple ? Je suis née dans un quartier pauvre. Aujourd’hui, j’ai 31 ans, je suis comédienne et réalisatrice. En m’appuyant sur mon cheminement personnel, marqué par la maladie mentale de ma mère – maladie qui selon elle est une malédiction du monde invisible – et ma propre quête d’identité, jeveux proposer un nouveau regard sur mon île natale et ses habitants. » Gessica Généus

Réalisé par Gessica Généus
France – 2017 – 52′
Tourné en Haïti

Produit par SaNoSi Productions
Créole haïtien sous-titré français

Dimanche 22 août à 16h00 ~ Salle des fêtes

Documentaire

Hors les murs

Fondée aux Philippines en 1904 par l’administration coloniale américaine, Iwahig est une ferme pénale quasiment autosuffisante et autogérée, une prison à ciel ouvert de 38 000 hectares de jungle, de montagnes et de côtes sauvages. Les prisonniers de longue peine, après des mois de mise à l’épreuve, y deviennent agriculteurs, pêcheurs ou surveillants. Alejandro, avocat des détenus au tribunal de la prison, est aussi « maire » des deux mille trois cents prisonniers et un guide pour quelques co-détenus. Quand enfin il sort, Alejandro recommence à zéro, dans le sentiment d’une dignité et de droits reconquis. 

Réalisé par Pierre Barougier et Alexandre Leborgne
France – 2005 – 1h22
Tourné aux Philippines

Produit par CAP Films, Les Films du village et Cannes TV
Anglais sous-titré français

Et pour revivre les premières années de la folle aventure du festival…

Projection en plein air au Gripp

Jeudi 19 août à 22h15

Documentaire

A l’arrache

« A l’arrache » avait-il coutume de dire lorsqu’on lui demandait comment arriver au bout d’un Fifig. Lui, c’est Jean-Luc Blain, l’homme indissociable de l’histoire de notre festival. Ce film est une promesse tenue : « un jour on fera un film qui retrace l’histoire du festival ». En 2013, Jean-Luc nous quittait. Alors, pour lui rendre hommage, l’édition 2014 s’ouvrait sur A l’arrache, un retour sur les treize premières années du Fifig, grâce à la complicité des bénévoles qui ont permis d’immortaliser chaque édition.

Réalisé par Sylvain Marmugi
France – 2014 – 34′
Tourné à Groix

Produit par le Fifig
Français