Îles du Ponant – Pêcheurs du monde

Les voix du large, de Xavier Liébart – Île d’Yeu – 2017 – 52′

Cinéma des familles, dimanche 27 août à 10h00

Ce film, tourné à l’île d’Yeu sur une année, raconte l’insatiable besoin d’aller vers l’autre à travers la vie de la radio locale, Neptune FM. « Lorsque l’on est 5000 habitants accrochés sur un bout de caillou de dix kilomètres de long comme l’île d’Yeu, c’est un peu comme un équipage embarqué sur un bateau, on est obligé de s’entendre », commente Gérard Château, un des animateurs de la radio. Face à la question du désir de vivre ensemble, l’île d’Yeu apparaît ici comme un territoire plein d’espoir, joyeux et festif qui redonne un sens au mot communauté.

Trois courts-métrages, une séance

Cinéma des familles, dimanche 27 août à 11h10

Belle-île-en-mer, une île bretonne et acadienne, de Phil Comeau – Belle-île-en-mer – 2016 – 26′

À Belle-Île-en-Mer, on célèbre le 250ème anniversaire de l’arrivée des réfugiés acadiens du Canada. Des Acadiens d’Amérique du nord sont invités par Maryvonne Le Gac et l’association Belle-Ile – Acadie pour célébrer l’événement. On découvre une communauté insulaire fière de sa descendance acadienne qui continue d’entretenir des liens profonds et puissants avec ses cousins d’Outre-Atlantique.

Les gens du canot, de Laurent Charpentier – Groix – 1987/2017 – 26’

« Le 24 février 1987, le « Kreiz Er Mor » me dépose à Port-Tudy, sur l’île de Groix. Equipé d’un caméscope et d’un appareil photo, je vais passer deux semaines en compagnie des équipages du patron Jean-Marie Camenen, le canot de sauvetage de la SNSM. Trente ans plus tard, la redécouverte des 22 cassettes enregistrées à l’époque donne naissance à ce film ethnologique évoquant un aspect de la vie maritime de Groix, à mi-chemin entre film de famille et documentaire. »

Les sentinelles de l’amer, de Laurie-Anne Courson – Île de Sein, îlot de Tévennec, phare de La Vieille, phare d’Armen – 2016 – 26’

« Louis, Jean-Pierre, Lanig, Serge, Jean et les autres… vous qui avez veillé des feux et gardé des phares, cette histoire est la vôtre. Elle ne commence qu’en 1860, parce qu’avant, il n’y avait pas de phare. Elle se termine en 2016, parce qu’après, il n’y a plus de gardien. »

Dans leurs yeux, de Séverine Vermersch – Tourné sur l’eau – 2016 – 52’

Cinéma des familles, dimanche 27 août à 14h30

Quelle passion secrète relie les hommes à l’océan qui à la fois les tue et les nourrit ? Du Super8 des années 30 aux films-smartphones d’aujourd’hui, nous embarquons, à travers les films amateurs exclusivement réalisés par des marins, pour une odyssée cinématographique et maritime.

Phum-Shang (Floating Life), de Haobam Paban Kumar – Lac Loktak-pat en Inde – 2014 – 52’

Cinéma des familles, le dimanche 27 août à 15h45

Le lac Loktak-pat, au Nord-Est de l’Inde, se caractérise par une biomasse flottante dénommée « phumdi », sur laquelle les pêcheurs construisent leurs habitations. Sa biodiversité est riche et le lac sert aussi pour l’hydroélectricité, l’irrigation et l’eau potable. Depuis quelques années, son écosystème s’appauvrit à un rythme rapide. Alors que le gouvernement de Manipur accuse les pêcheurs et tente de les expulser, ces derniers décident de se battre pour défendre leurs droits et leurs moyens de subsistance.

Souffler plus fort que la mer, de Marine Place – Fiction tournée sur l’île d’Hoëdic – 2016 – 86’

Cinéma des familles, dimanche 27 août à 17h10

Julie et ses parents, Loïc et Louison, vivent de la pêche sur une toute petite île perdue au large de la Bretagne. Face à la crise économique qui les oppresse, la famille doit se séparer du bateau contre une prime à la casse. Julie se réfugie dans la musique et souffle dans son saxophone pour dépasser les sensations de submersion qui l’envahissent…