Les identités insulaires chiliennes

Jeudi 22 à 10h00 – Port Lay 1
~ El viento sabe que vuelvo a casa ~
José Luis Torres Leiva

Chili – 2016 – 1h43
Tourné sur l’île chilote de Meulín

Le réalisateur chilien Ignacio Agüero part à la rencontre des habitants de l’île chilienne de Meulín pour préparer un scénario sur une rumeur locale : la disparition d’un jeune couple. Son ami, également réalisateur, José Luis Torres Leiva, décide de mettre ses pas dans les siens et nous livre un documentaire ethnographique en distillant, à travers les conversations éphémères, tout un mode de vie local.

En présence de Tiziana Panizza, assistante de direction de José Luis Torres Leiva

Vendredi 23 à 11h20 – Port Lay 1
~ Alas de mar ~
Hans Mülchi Bremer

Chili – 2016 – 1h18
Tourné au Chili et en Patagonie chilienne

Celina est issue du peuple Kawésqar, peuple nomade de Patagonie. Elle est née dans une cabane dans le détroit de Magellan. En grandissant, elle a vu disparaître peu à peu des membres de sa famille et de sa communauté puis a été arrachée à sa terre natale et emmenée de force à Punta Arenas. Plusieurs décennies ont passé, Celina est désormais une vieille dame qui cherche à connaître son histoire et celle de son peuple. Avec sa soeur, elles continuent de se battre pour que les Kawésqar retrouvent leur dignité et que les violences perpétrées par les Espagnols puis les Chiliens à leur encontre soient officiellement reconnues.

Vendredi 23 à 16h30 – Port Lay 1
~ Yorgos ~
José Domingo Rivera et Paco Toledo

Chili – 2017 – 1h12
Tourné à Rapa Nui

En 1993, une production hollywoodienne a changé profondément la vie des habitants de l’île de Pâques. La superproduction Rapa Nui produite par Kevin Costner a attiré des millions de dollars sur cette île minuscule et a offert un emploi à chaque résident. Mais elle a fortement modifié leurs traditions et l’image que beaucoup d’entre eux avaient de leurs propres ancêtres et d’eux-mêmes. Ce film donne la parole aux Yorgos, les véritables héritiers de la culture rapanuie, à la recherche constante de leur identité.

En présence de José Domingo Rivera

Samedi 24 à 16h30 – Cinéma des Familles
~ Insulaire ~
Stéphane Goël

Suisse – 2018 – 1h32
Tourné sur l’île de Robinson Crusoé

En 1877, Alfred von Rodt, un aristocrate bernois, devient gouverneur d’une minuscule île au large des côtes chiliennes. Il règne jusqu’à sa mort sur « son petit royaume » peuplé de quelques dizaines d’insulaires et de milliers de chèvres. Ses descendants, fiers de leurs origines helvétiques, rêvent d’autonomie politique et songent à réguler l’immigration. Cette île est une métaphore, un morceau de Suisse perdu dans l’océan.

Rapa Nui et son histoire mouvementée

Jeudi 22 à 18h15 – Cinéma des Familles
~ Buscando Isla de Pascua: la película perdida ~
Carmen Brito

Chili – 2014 – 59′
Tourné à Rapa Nui et au Chili continental

En 1961, les réalisateurs chiliens Jorge Di Lauro et Nieves Yankovich tournent le film Isla de Pascua, projeté pour la première fois en 1964. Les pellicules disparaissent au début des années 1970 et le film se perd. Dans les années 2000, une partie des pellicules est retrouvée et le film est remonté. Basé sur les interviews de cinéastes, de spécialistes du cinéma et d’habitants rapanuis filmés en 1961 qui découvrent le film pour la première fois, ce documentaire dévoile une période post-coloniale très importante de l’histoire de l’île où les Rapanuis retrouvent une autonomie et une liberté, à la recherche de leur culture et de leurs traditions quasiment disparues.

En présence de Leonardo Pakarati, assistant de production du film à Rapa Nui

Samedi 24 à 10h00 – Port Lay 1
~ Tierra  Sola ~
Tiziana Panizza

Chili – 2017 – 1h47
Tourné à Rapa Nui

L’île de Pâques ou Rapa Nui, située dans l’Océan Pacifque à 3680 kilomètres du Chili dont elle fait partie, est la deuxième île la plus éloignée d’un continent au monde. Pour les explorateurs d’hier et les touristes d’aujourd’hui, cette île est une terre fantasmée, à cause de son isolement et de ses moais, les grandes statues en basalte qui peuplent ses côtes. Mais qu’en est-il de l’histoire politique de cette île et de ses habitants ? Sous forme de lettre visuelle composée d’images d’archives en Super 8 mêlées à des images contemporaines, la réalisatrice brosse un portrait de l’île et révèle la mémoire du peuple rapanui opprimé.

En présence de Tiziana Panizza

Samedi 24 à 14h30 – Port Lay 1
dans le cadre des projections-débats

~ Te Kuhane o te Tupuna,
el espíritu de los ancestros
~

Leonardo Pakarati

Chili – 2015 – 1h05
Tourné à Rapa Nui, Paris et Londres

Trois générations d’une même famille rapanuie partent en Europe sur les traces du moai sacré Hoa Haka Nana’ia qu’ils appellent également « l’Ami volé », emmené par les anglais en 1868. C’est l’un des nombreux objets « vivants » rapanuis disséminés dans les musées du monde entier. Ces objets possèdent le Mana, un pouvoir essentiel pour le bien-être des Rapanuis. Pour les anciens, c’est depuis la dissémination de ces objets sacrés que le Mana s’est affaibli et que certains problèmes sont apparus sur l’île. Ce documentaire témoigne d’un mouvement politique et social de plus en plus présent sur l’île pour la défense de la culture rapanuie et le retour des objets volés durant l’époque coloniale.

En présence de Leonardo Pakarati, réalisateur

La crise de la pêche intensive à Chiloé

Deux films, une séance le jeudi 22 à 17h45 – Port Lay 1

~ La Última Barricada ~
Verónica Qüense

Chili – 2017 – 1h02
Tourné sur l’île de Chiloé

Les rues de l’île de Chiloé brûlent de colère face au désastre environnemental provoqué par les élevages intensifs de saumon. Le modèle d’une économie extractiviste a conduit à l’empoisonnement de la mer et à une crise sociale dramatique. L’État n’apporte pas de solution à ce péril qu’il a contribué à provoquer. La force du mouvement social est-elle capable de modifer la réalité environnementale dans laquelle vit le pays ?

~ Estado Salmonero ~
Daniel Casado

Chili – 2019 – 24′
Tourné à Rapa Nui

Estado Salmonero

La salmoniculture est la deuxième plus grande industrie du Chili, connu pour l’extraction massive et peu contrôlée de ses ressources. Malgré les manifestations des chilotes en 2016, les entreprises de saumon continuent de s’étendre. Activiste environnemental, Ramón Navarro, expose les effets négatifs de cette activité industrielle sur l’écosystème et en retrace les origines. Ses pas l’amènent jusqu’au Japon, où le poisson est l’aliment roi…

La Patagonie et ses communautés

Vendredi 23 à 10h00 – Port Lay 1
~
Distantes, crónicas documentales: Isla Chaullín ~
Felipe Correa, Mauricio García et Sebastián Melo

Chili – 2005 – 59′
Tourné sur l’île de Chaullín

Dans l’île reculée et pluvieuse de Chaullín, à l’extrême sud du Chili, vingt familles de marins luttent contre l’adversité et cherchent les moyens de se forger un meilleur avenir. Grâce à une organisation collective et solidaire, elles essayent d’installer l’électricité, de mettre en place un système de santé et d’éducation et de mieux commercialiser les produits pêchés par la communauté. Des objectifs difficiles à atteindre quand on doit faire face aux règles complexes d’un marché de plus en plus mondialisé et concurrentiel.

Samedi 24 à 10h00 – Port Lay 1
~ La isla y los hombres ~
Iñaki Moulian

Chili – 2017 – 1h20
Tourné en Patagonie chilienne

Ils arrivent sur l’île Guafo à bord de petits bateaux après douze heures de navigation dans les mers déchaînées de la Patagonie. Ces plongeurs-pêcheurs, la plupart originaires de Chiloé, risquent leur vie pour extraire « la luga », une algue rouge exportée dans le monde entier. Ils habitent cet espace solitaire pendant des mois et demandent des faveurs aux âmes qui les accompagnent et les protègent.

Archipel de Chiloé

Vendredi 23 à 22h30
Projection en plein air dans la cour de Port Lay
~ Archipiélago ~
Carlos Lértora

Chili – 2019 – 60′
Tourné à Chiloé

Pendant deux ans, les artistes sonores Fernando Godoy et Esteban Agosín, accompagnés d’un équipage, ont navigué dans l’archipel de Chiloé sur un bateau transformé en studio de radio, pour capturer des sons et des histoires, et les transmettre sur l’archipel et sur le continent à la manière d’une radio pirate flottante. Proyecto Archipiélago leur a permis de s’immerger dans la réalité de ces îles longtemps isolées et à l’identité forte qui subissent aujourd’hui une évolution de leur mode de vie.